Posturologie

La kinésiologie appliquée à la Posturologie

« Comment un homme maintient-il une posture debout ou inclinée contre le vent qui souffle sur lui ? Il est évident qu’il possède une aptitude à réajuster et à corriger tout écart par rapport à la verticale » 1 Charles Bell

Dès le début du XIXème siècle, la médecine se spécialise par le développement des sciences et des outils
d’observations. Pourtant certaines affections restent insolubles.
Le retour de la considération de l’être humain comme une entité multiple, complexe et globale est
inévitable. C’est dans ce contexte de globalité que la posturologie voit le jour.

De prime abord, le terme « posture » désigne « l’ensemble des mécanismes permettant la station debout. » 1
Elle se différencie de l’attitude ( « manière d’être » ) et du comportement ( « manière d’agir ou réagir » ).
La posture peut être statique ou dynamique, debout, assise, accroupie …

Par un processus élaboré, la posture permet d’être en équilibre et de bouger afin d’atteindre un objectif
( qu’il soit conscient, inconscient, volontaire ou non).
Elle évolue tout au long de la vie et s’ajuste aux différents contextes.

La « bonne posture » est la situation la moins consommatrice d’énergie, éliminant les tensions, avec un
impact neutre ou le plus faible possible sur le corps.
Ce qui implique qu’elle puisse être peu confortable.

Le « système postural » est un ensemble, « un tout structuré à entrées multiples ayant plusieurs fonctions complémentaires :

  • lutter contre la gravité et maintenir une station érigée
  • s’opposer aux forces extérieures
  • nous situer dans l’espace-temps structuré qui nous entoure ( dans notre environnement )
  • nous équilibrer dans le mouvement, le guider et le renforcer »1.
  • Qu’elle soit statique ou dynamique, elle est permise par les phénomènes neuro-physiologiques, biochimiques, électriques, électro-magnétiques. L’organisme utilise différentes sources :
    • les extérocepteurs, qui nous situent par rapport à notre environnement ( tact, vision, audition …)
    • les propriocepteurs qui situent les différentes parties du corps par rapport à l’ensemble dans une position donnée. Les endocapteurs constitués par les fibres neuro-musculaires, les récepteurs articulaires, les muscles paravertébraux … …
    • les centres supérieurs »1

Bernard Bricot précise :
« une posture normale = absence de contraintes et rapports harmonieux = pas de douleurs »1

Les capteurs considérés ici sont :

les yeux, ( voir la page de démonstration )
les oreilles et vestibules,
le nez,
la mâchoire avec : les articulations temporo-mandibulaires, la langue, l’os hyoïde, les dents,
la peau,
les pieds et les mains

Une attention particulière est portée aux cicatrices. Toutes les cicatrices ( visibles sur la peau et invisibles ( dansles tissus profonds, les os, les muscles ..) peuvent potentiellement être « Toxique ». On utilise le terme « toxique » pour exprimer  » un dysfonctionnement généré à partir d’une cicatrice ».

L’ « Ensemble » favorise le développement de la coordination et des facultés
cognitives.

Le capteur « peau » est utilisé ici en démonstration.

En règle générale, on parle de défaut postural lorsque deux capteurs sont
perturbés.
On constate la chronicité de douleurs ( mécanique, chronique ) dès qu’il y en
a plus de deux.

1 – Dr Bernard Bricot : La reprogrammation posturale globale

The Art essaystone as well as other types of social consciousness, develops beneath the influence on the historical reality of social life. Art includes a relative independence. All forms of social consciousness interact with each other. Each and every of them has its influence on art, fostering the emergence of new genres in a single type or one other of art. Art as a form of social consciousness arose as a response to public demand. Maintaining in mind the art as a form of social consciousness, Hegel described him as « thinking in images », as the planet of imagination, parallel for the real. Via artistic pictures from the world it enriches the human spirit, for the reason that it is « thinking in images » is focused on the discovery of the globe of beauty.